SENSIBILISER LE MONDE

  • Des concours artistiques

 

Concours de dessins, de sculptures assemblage, de confections, de photographies…sont autant de moyens pour mettre à l’honneur des espaces ou des espèces naturel(le)s spécifiques à protéger.

 

C’est d’ailleurs ce que nous avons fait lors du concours de dessin sur le thème de « la forêt », organisé par les Jeunes ambassadeurs de l’environnement à l’occasion de la journée internationale des forêts. Nous souhaitons pérenniser cette démarche enfin d’encourager des jeunes à utiliser leur fibre artistique pour célébrer la nature !


 

  • Une course de collecte de fonds

 

Tous à vos baskets !

 

Organiser une course des jeunes ou une course au public plus large est le moyen de collecter des fonds pour l’association des Jeunes ambassadeurs pour l’environnement. Les frais d’inscription et les bénéfices des stands de restauration sur place sont destinés au financement des projets des jeunes ambassadeurs. En parallèle de la course, une animation assure la présentation de nos projets pour la protection de la nature qui pourront être financés par les fonds récoltés.


 

  • L’animation d’une chaine YouTube

 

Notre chaine YouTube est un canal de communication efficace pour diffuser de l’information et des tutoriels vidéos pour sensibiliser les jeunes aux enjeux de l’environnement et de la protection des écosystèmes, en plus de faire la promotion de notre ONG pour encourager toujours plus de jeunes à nous rejoindre.

 

Les jeunes peuvent nous proposer des contenus qu’ils aimeraient nous voir aborder sur cette chaine et peuvent nous transmettre leurs interrogations sur des sujets environnementaux pour que nous puissions y répondre dans des FAQ.

 

  •  

Développer un projet d’agriculture et de végétalisation

 

Lancer une campagne de restauration de la nature avec des opérations de plantations d’arbres, de haies, de création de jardins et de potagers partagés, de mini-marres, de balisages pour éviter des nichées, des lieux de pontes, …est l’ambition que nous avons pour réintroduire la nature là où elle avait disparu.

 

Dans le cadre de cette démarche, des trames vertes et bleues pourront ainsi être créées pour permettre la circulation dans le paysage urbain et périurbain des espèces animales et végétales d’un espace naturel à un autre. 

 

Ces projets sont à la portée de tous !

 

Pour porter un projet de végétalisation par exemple, 5 étapes suffisent :

 

  1. Constituez un groupe de 5 jeunes au minium et sollicitez éventuellement une association spécialisée

  2. Recherchez un espace libre

  3. Formalisez, rédigez et envoyez un dossier de demande de permis de végétalisation à la mairie pour les espaces publics et au propriétaire ou à la copropriété pour les espaces privés

  4. Une fois le dossier accepté, signez une autorisation d’occupation de l’espace et une charte de végétalisation – Une possible fourniture de matériel par la mairie ou par l’association accompagnant le projet peut être envisagée

  5. Aménagez l’espace, entretenez et exploitez



 

  • Collecter des dépôts sauvages

 

Sur le modèle du défi écologique « Garges clean challenge » mené par des jeunes de Garges-lès-Gonesse, nous souhaitons :

  • Réunir des jeunes pour ramasser les détritus abandonnés dans des espaces naturels

  • Communiquer sur les résultats de la collecte et les objectifs atteints sur le site des Jeunes Ambassadeurs pour l’environnement et les réseaux sociaux.

  • Mettre ensuite au défi d’autres jeunes ou universités en les nommant sur ces réseaux pour qu’ils fassent de même. Et ainsi de suite.


 

  • Valoriser les déchets verts 

 

En tant que jeunes ambassadeurs pour l’environnement, nous souhaitons créer une communauté à la fois sensibilisée au potentiel du compostage des déchets verts et mobilisée pour, à la fois, sensibiliser d’autres jeunes et citoyens et les convaincre d’acquérir un composteur chez eux. Dans cette démarche, des demandes d’installations de composteurs pourront être faites auprès de mairies pour implanter des composteurs sur des campus, au sein de résistances universitaires, dans des espaces naturels et au sein de quartiers ciblés. A ces composteurs s’ajoutent ceux qu’auront pu acquérir des particuliers qui auront été sensibilisés par notre communauté de jeunes ambassadeurs engagés dans cette cause.


 

  • Réintroduire les pollinisateurs en ville 

 

Les insectes pollinisateurs jouent un rôle clé dans la reproduction des espèces végétales et permettent d’initier de nombreux processus biologiques essentiels pour pérenniser la flore. 

Alors que la concentration des activités humaines dans les zones urbaines et périurbaines tend à accroitre la vulnérabilité des insectes, nous souhaitons développer un projet visant à réintroduire cette petite faune. Un projet d’implantation de jardinières, et d’habitats artificiels comme des hôtels à insectes ou des ruches (dans le cadre d’un partenariat avec un apiculteur) pourrait permettre d’accueillir la grande diversité des familles de pollinisateurs présents en ville. 

 

  • Collecter les invendus des marchés locaux et organiser des distributions aux étudiants

 

Chaque semaine, des membres de l’association étudiante Make a Difference (MaD) vont au marché de Corvisart, pour récupérer des invendus. En plus d’éviter le gaspillage, ils offrent aux autres étudiants des fruits et légumes gratuits en libre-service durant quelques jours.

 

Dans le sillage de l’initiative de ces jeunes étudiants, nous souhaitons, en tant que jeunes ambassadeurs, monter un projet de collecte des invendus alimentaires pour les distribuer aux étudiants sur les campus, à des associations solidaires ou à des habitants de quartiers ciblés.

 

Lutter contre le gaspillage, remettre à l’honneur des produits sains et locaux sont autant de démarches de consommation écoresponsable qui préservent l’environnement et mettent à l’honneur les produits que nous offre la nature.